Concours de nouvelles - Thème

Organisateur Association des écrivains et auteurs tchadiens (ASEAT)

Genre littéraire

Signes 15 000 50 000
Frais 0€
Public Accès restreint
Avant le 31/10/2018 Vu 7526 fois

Attention, ce concours est fermé

10/12/2018
N'Djamena (Tchad)
760€
2e prix : 450€, 3e prix : 225€
Toute personne résidant au Tchad (de nationalité tchadienne ou non) ou toute personne de nationalité tchadienne résidant à l’étranger				 

Votre entreprise vous a confié un projet et vous ne savez pas par quoi commencer ?

Découvrez comment organiser, planifier et réussir tous vos projets. Avec un langage clair, des anecdotes historiques et de nombreux exercices pratiques !

Gérez vos projets sur Amazon.fr
1. Un prix littéraire dénommé « Prix Les Enfants de Toumaï » a été créé en 2016 par l’écrivain Thomas Dietrich, en partenariat avec l’Association des écrivains et auteurs tchadiens (ASEAT). Il prime des auteurs de nouvelles littéraires.

2. La deuxième édition se tiendra au courant de l’année 2018. Peut concourir, toute personne résidant au Tchad (de nationalité tchadienne ou non) ou toute personne de nationalité tchadienne résidant à l’étranger, sans limite d’âge. La simple participation au prix constitue une acceptation tacite du présent règlement.

3. Le texte (du genre littéraire de la nouvelle) peut être envoyé en version électronique OU en version papier. En version électronique, il devra être envoyé à l’adresse mail suivante : prixenfantsdetoumai@gmail.com. En version papier, il devra être remis en mains propres à Sosthène Mbernodji, secrétaire général de l’Association des écrivains et auteurs tchadiens (ASEAT). Son numéro de téléphone est le 00 235 66 37 71 05.

4. Le texte de la nouvelle devra faire au minimum 15 000 caractères espaces compris et au maximum 50 000 caractères espaces compris. Le titre est obligatoire. Le texte proposé devra être inédit. Il n'aura pas déjà fait l'objet d'une publication, ni avoir concouru à un autre prix, ni avoir été présenté à un quelconque média.

5. Les textes doivent être d’une originalité qui allie richesse d’imagination, force du scénario et qualité du style. Le thème est libre.

6. Afin de préserver l’équité du concours, le jury aura à juger des textes anonymes. Voilà pourquoi le texte de la nouvelle ou le fichier word comportant le texte ne doit porter ni nom, ni signature. Si une version électronique est remise par mail, doivent être inscrits à part, dans un autre fichier ou dans le corps du mail, les renseignements suivants sur le candidat : nom, prénoms, numéro de téléphone, adresse postale et/ou électronique, pays de résidence. Si une version papier est remise, ces renseignements doivent être inscrits sur une feuille séparée. Une copie de la carte nationale d’identité ou du passeport est exigée.

7. Un accusé de réception (électronique ou non) est remis au candidat avec un numéro d’enregistrement. Les tapuscrits envoyés ne seront pas retournés. Les dossiers incomplets seront refusés.

8. Les décisions du jury, composés d'hommes de lettres, d'écrivains, d'universitaires, d’humanitaires et de personnalités du monde de la culture sont sans appel et ne peuvent être contestés devant aucune juridiction.

9. Trois prix seront remis ​aux trois meilleurs textes. Ils seront de la valeur suivante :
• 1er prix : 500.000 FCFA
• 2ème prix : 300.000 FCFA
• 3ème prix : 150.000 FCFA

10. Les textes des lauréats seront édités dans un recueil collectif, qui sera ensuite distribué gratuitement dans des lycées de Ndjamena et/ou du reste du Tchad. Les lauréats s’engagent à participer à la promotion du recueil de nouvelles et animer des ateliers d’écriture dans les lycées où les exemplaires du recueil auront été distribués.

11. Les textes des candidats seront envoyés avant le 31 octobre 2018. Aucun texte ne sera accepté après cette date.

12. La remise des prix aura lieu en décembre 2018 à l’occasion de la 5ème édition du festival littéraire « Le Souffle de l’harmattan », organisé par l’ASEAT.