Appel à textes - Thème Libre

Organisateur Municipalité d'Ozoir-la-Ferrière

Signes
0
9.000
Frais 5 €
Public Accès restreint
Envoi Papier
Avant le 30/06/2020 Vu 4407 fois

"Super livre je le recommande il donne plein d''idées d'écriture !"

Écrire - un plaisir à la portée de tous : 350 techniques d'écriture créative sur Amazon.fr

"Les textes lauréats du concours de nouvelles organisé par le Ministère de la transition écologique"

Repenser notre relation à la nature sur Amazon.fr

"J'ai beaucoup aimé ce livre, le cheminement est intéressant et permet d'avoir une très bonne approche sur les bases de l'écriture. Je le recommande, il se lit très bien comparé à certains ouvrages, qui pourraient paraître lourds par leur contenu."

Mes secrets d'écrivain sur Amazon.fr
Plus de 18 ans				 

Attention, ce concours est fermé

-
Ozoir-la-Ferrière Seine-et-Marne
300 €
Second prix : 200 €, troisième prix : 100 €
Article 1er :
La municipalité d’Ozoir-la-Ferrière (Seine-et-Marne) organise un concours de
nouvelles ouvert à partir du 1er janvier 2020 à tout auteur de langue française, âgé
de 18 ans minimum.

Article 2 :
Le sujet est libre dans tous les genres. Les nouvelles présentées (une seule par
candidat) ne devront jamais avoir été publiées (recueil, revue, journal, auto
édition…) ni primées à un autre concours.

Article 3 :
Le concours est doté de 3 prix.
1er prix : 300 euros
2e prix : 200 euros
3e prix : 100 euros
Le jury se réserve le droit d’attribuer éventuellement une quatrième récompense
Coup de cœur (sous forme d’un lot de livres) à une nouvelle ayant obtenu l’appui
particulier de l’un des juges sans convaincre les autres.
Chaque lauréat recevra 25 exemplaires du recueil publié pour l’occasion.

Article 4 :
Les participants pourront prendre connaissance des textes primés qui seront publiés
sur le site internet de la ville d’Ozoir-la-Ferrière (courant décembre) mais ne seront
pas avisés personnellement du résultat des délibérations.

Article 5 :
Les textes primés seront publiés dans un recueil collectif diffusé par la municipalité
d’Ozoir-la-Ferrière. Les lauréats s’engagent par le seul fait de leur participation à ne
pas demander de droits d’auteur pour cette publication.

Article 6 :
La participation au concours s’élève à 5 euros (chèque libellé à l’ordre Culture Manifestations Ozoir-la-Ferrière )

Article 7 :
Les textes ne dépasseront pas 9000 signes (caractères et espaces compris) soit
l’équivalent de 6 pages de 25 lignes de 60 signes (environ 1500 signes par page).
Les pages seront numérotées et agrafées, le titre de l’œuvre figurant sur la première.

Article 8 :
Afin d’assurer l’anonymat des textes, un code composé de 2 lettres et de 2 chiffres
(exemple AC28) doit figurer en haut et à droite du premier feuillet. Ce code sera reporté
sur une enveloppe cachetée, jointe à l’envoi, contenant le nom du candidat, sa date de
naissance, son code d’identification, le titre de son œuvre, ainsi que son adresse et son
numéro de téléphone. Les textes ne devront porter ni signature ni signe distinctif.

Article 9 :
Les textes doivent être envoyés en 2 exemplaires à l’adresse suivante :
Hôtel de Ville d’Ozoir-la-Ferrière
Service Culturel
(Concours de nouvelles)
45, avenue du Général-de-Gaulle
77330 Ozoir-la-Ferrière
Tél. : 01 64 43 55 15

Article 10 :
La date limite d’envoi est fixée au 30 juin 2020, le cachet de La Poste faisant foi.

Article 11 :
Les manuscrits non primés seront détruits à l’issue du concours.

Article 12 :
La remise des prix aura lieu en automne, lors d’un café littéraire organisé par la
municipalité. La présence des lauréats, qui seront personnellement avisés à l’avance,
est vivement souhaitée. Seuls les lauréats présents ou représentés recevront leurs prix.

Article 13 :
Les lauréats de l’année précédente ainsi que les membres du jury et leur famille ne
sont pas autorisés à participer.

Article 14 :
Les décisions du jury seront sans appel.
La participation à ce concours implique l’acceptation totale et sans réserve du
présent règlement.

Article 15 :
Le jury se réserve le droit d’annuler le concours si le nombre de nouvelles ou la qualité de celles-ci n'étaient pas suffisants.