Concours de nouvelles - Thème : Mentionner le nom d’une des 47 gares de la ligne du RER B

Organisateur RATP

Genre littéraire

Signes 1 000 6 000
Frais 0€
Public Ouvert à tous
Avant le 10/11/2016 Vu 2079 fois

Attention, ce concours est fermé

13/12/2018
0€
Une tablette numérique, des chèques cadeaux, des livres
Ouvert à tous				 

Votre entreprise vous a confié un projet et vous ne savez pas par quoi commencer ?

Découvrez comment organiser, planifier et réussir tous vos projets. Avec un langage clair, des anecdotes historiques et de nombreux exercices pratiques !

Gérez vos projets sur Amazon.fr
Le RER B, deuxième ligne la plus fréquentée d’Europe, dessert 47 gares, traverse 8 départements et transporte, chaque jour, 900 000 voyageurs. Chacun d’entre nous a au moins une expérience avec le RER B. Pour s’en convaincre, il suffit de suivre le fil de ses arrêts : Aéroport Charles de Gaulle, Parc des Expositions, Stade de France, Saint-Michel Notre-Dame, Luxembourg, Cité Universitaire…

Autant d’expériences que le RER B invite du 3 octobre au 10 novembre prochain à raconter et à partager.

Pour participer au concours, les nouvellistes ont plus d’un mois, du 3 octobre au 10 novembre, pour déposer leur texte sur le site dédié : www.RERB-concours-nouvelles.fr. Seules deux contraintes sont à respecter : écrire entre 1 000 et 6 000 signes et faire figurer le nom d’une des 47 gares de la ligne B.

Les nouvelles seront publiées sur le blog du RER B (www.rerb-leblog.fr). Dix lauréats se verront attribuer des récompenses parmi lesquelles une tablette numérique, des liseuses ou encore des chèques cadeau. Les lauréats se verront en outre offrir un livre avec l’ensemble des nouvelles primées. Le jury sera présidé par la romancière Karine Tuil.

Auteur de L’invention de nos vies, paru en 2013 aux éditions Grasset, qui a connu un succès international et est en cours d’adaptation au cinéma, Karine Tuil vient de publier son dixième roman à la rentrée littéraire 2016, L’insouciance, aux éditions Gallimard. On le sait peu mais elle doit le démarrage de sa carrière à un concours d’écriture. C’était en 1998. Jean-Marie Rouart, alors directeur du Figaro littéraire, faisait partie des membres du jury. Il remarque son texte et oeuvre à sa publication. Aujourd’hui, présidente à son tour d’un jury, elle entend bien jouer à plein son rôle de découvreuse de talents. Également auteur de nouvelles, la romancière est très sensible à cette forme d’écriture littéraire qui, comme l’écrivait Baudelaire, « a sur le roman à vastes proportions cet immense avantage que sa brièveté ajoute à l’intensité de l’effet. »

LE MOT DE KARINE TUIL, PRÉSIDENTE DU JURY DE LA PREMIÈRE ÉDITION DES NOUVELLES DU RER B :

« Je suis extrêmement honorée d’être la présidente du jury du concours de nouvelles organisé par la ligne B et d’inaugurer ainsi cette première expérience littéraire sur le thème du RER B. C’est une façon de célébrer la littérature, le voyage, et de découvrir les écrivains que nous lirons peut-être demain dans tous ces lieux qui les auront inspirés. »

Le concours est réalisé en partenariat avec le MOTif, le labo des histoires, Direct Matin et Radio Nova.